TRANSITION : UNE NOUVELLE REPRÉSENTATION DE L’ONG

Grace Amarachi Ezeonu

Nous accueillons avec joie Grace Amarachi Ezeonu, SNDdeN, qui commencera son service comme représentante de l’ONG pour les Sœurs de Notre Dame de Namur. Grace apporte à cette position importante un acquis solide dans le domaine de la justice sociale, du leadership, de l’engagement à un changement systémique, et la collaboration. De nombreuses expériences communautaires dans son pays d’origine le Nigeria ajoute une dimension particulière à sa compréhension des problèmes importants.

JeanStoner crop

Quant à moi, je termine six ans de service aux Nations Unies et j’exprime ma gratitude pour cette immersion pleine de sens dans les problèmes internationaux, pour le travail en groupe avec d’autres ONG, et pour l’engagement vivifiant dans des causes internationales avec bien des visiteurs et des groupes. Dag Hammarskjöld l’a bien dit : « Pour tout le passé, Merci. Pour tout ce qui est à venir, OUI ! »

Jean Stoner, SNDdeN
Sœurs de Notre-Dame de Namur
Représentante de l’ONG aux Nations unies

VISION DE DAG HAMMARSKJÖLD POUR L’ONU : CRÉER DE L’ESPACE POUR LA TRANQUILLITÉ

Photo : UN.org

Photo : UN.org

Dag Hammarskjöld, second secrétaire général des Nations unies, a servi depuis 1955 jusqu’à sa mort prématurée en 1961. En 1955 il a établi une Méditation Room ou espace de méditation au quartier général des Nations unies à New York. Il croyait en effet que « Nous avons tous en nous un centre de calme entouré par le silence. Cette maison dédiée aux actions et aux débats au service de la paix doit disposer d’une pièce consacrée au silence au sens matériel du terme et à la tranquillité intérieure. »

Photo : UN.org

Photo : UN.org

Hammarskjöld voyait cette pièce comme très simple ne contenant qu’un projecteur illuminant un bloc de minerais de fer avec une image murale au fond. Des sièges tout simples permettent aux visiteurs de se reposer et de réfléchir à la signification de la lumière, du minerai de fer, du dessin en rapport avec la mission de l’ONU et des efforts pour construire la paix. Sa déclaration exposée à l’extérieur de l’espace de méditation conclut : « Un ancien dicton dit que l’important dans u navire n’est pas la coque, mais le vide au-dedans ». Il en est de même pour cette pièce. Ceux qui viennent la visiter doivent remplir ce vide avec ce qu’ils trouvent en eux dans ce centre de calme. Agissons tous pour construire la tranquillité, la paix et la compréhension dans ce monde troublé.                           

NE LAISSONS PERSONNE EN ARRIÈRE : SOYONS ATTENTIFS À CEUX ET CELLES QUI SONT LES PLUS RETARDÉS

Poverty shoe cropEn 2012 des Franciscains Internationale de l’ATD quart monde réalisent l’utilité d’un manuel qui traduit le langage juridique de Principes directeurs de l’extrême pauvreté et des droits humains de l’ONU en un langage simple et concret donnant des suggestions qui aident ceux qui travaillent au niveau local afin de mieux comprendre les conséquences sur les droits humains des personnes vivant dans une extrême pauvreté. Ce manuel très utile est disponible en anglais, français et espagnol. Il est accessible gratuitement en PDF à l’adresse suivante : franciscansinternational.org/handbook. Vous trouverez aussi une vidéo d’introduction avec les sous titres en français, anglais, espagnol, et allemand.

Nous devons parler de la pauvreté car trop de personnes
isolées dans leur confort ont perdu de vue cette réalité.
Dorothy Day

CULTIVER L’AMITIÉ : HIROSHIMA RÉPAND LA PAIX DANS LE MONDE ENTIER

sapling from Hiroshima A-bomb survivor Gingko tree

Le 2 mai Kazumi Matshui, maire de Hiroshima, accompagné de Nikhil Seti, Directeur exécutif de l’institution de l’ONU pour la formation et la recherche (UNITAR), ont présenté au bureau des Nations unies à Genève un rejeton d’un arbre, un Ginko survivant de la bombe A à Hiroshima. En automne le rejeton sera planté par le secrétaire général des Nations unies dans le parc Ariana des Nations Unies à Genève, comme un témoignage verdoyant de l’initiative Hiroshima qui fut sponsorisé par UNITAR et par l’ONG Réseau asiatique du trust Hiroshima. Cette initiative veut préserver et répandre dans le monde entier les semences et les rejetons des arbres qui ont survécu à la bombe A.

DES DÉCISIONS AUX ACTIONS : VERS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MONDIAL ÉQUITABLE ET SOLIDAIRE AU SERVICE DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

S NkoaPar Sébastien Nkoa, OP, délégué de SNDàl’ONU au CNUCED 14 : Je suis intéressée à savoir comment la communauté et UNCTAD internationale en particulier travailleront à mettre en œuvre à la fois les objectifs de développement durable et le Programme d’action d’Addis-Abeba, la feuille de route de financement pour atteindre les ODD. C’est à nous de rendre notre avenir lumineux ou sombre. J’espère que ma participation à la conférence contribuera à illuminer les actions qui visent à rendre notre monde meilleur.

UNCTAD 14_banner_FR

DE NOUVEAUX DOMAINES SUR INTERNET .NGO ET .ONG VISENT À DONNER DE LA CRÉDIBILITÉ AUX ONG

Deux nouveaux domaines sur Internet sont devenus disponibles en 2015. Contrairement au domaine .org, qui peut être utilisé par toute personne ou organisation, .NGO et .ONG ne ngo ong cropsont accessibles qu’aux ONG validées, offrant une reconnaissance immédiate et la crédibilité de ces organisations. Nous Sœurs de Notre Dame de Namur avons obtenu nos nouveaux domaines et sommes maintenant incluses dans le répertoire des ONG validées.  www.sndden.ngo (anglais)     www.sndden.ong (français)

  • Voyez comment les ONG dans le monde entier utilisent actuellement les médias sociaux. Vous pouvez télécharger le rapport et / ou défiler vers le bas pour voir l’infographie:  2016 ONG Global Technology Report en ligne (anglais)

HAÏTI : LES ONG CONTRIBUENT AU PROCESSUS D’EXAMEN DES DROITS HUMAINS PAR LES NATIONS UNIES

Jeannette Pierre-LouisL’Examen Périodique Universel (EPU) est un processus unique qui implique une évaluation régulière des dossiers de tous les États membres de l’ONU concernant les droits humains. Au cours du processus de l’EPU, les organisations non-gouvernementales (ONG) sont invitées à apporter leurs points de vue et des recommandations sur la situation des droits humains de tous les pays étudiés. En mars une coalition d’ONG avec une présence en Haïti a présenté son rapport au Conseil des droits humains afin qu’il soit examiné au moment de l’EPU d’Haïti en novembre 2016. Nous sommes particulièrement reconnaissants à Jeannette Pierre-Louis, SNDdeN, qui a contribué à la section V, Le droit à l’éducation (p. 10).

Voir un PDF de l’ensemble du rapport : Haiti EPU_final (french)      images

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.