RESSOURCES UTILES : OPPORTUNITÉS POUR L’ACTION

groundLe 12 septembre, des personnes du monde entier honoreront la créativité, la dignité et la résilience des communautés affectées par le développement des mines, du pétrole et du gaz. Engagez-vous maintenant avec The Ground Beneath Our Hearts (le sol sous nos cœurs) : http://bit.ly/1Ck6wm1 (en anglais)

Regardez un film sur les conflits sociaux et environnementaux dus à l’extraction de minerai de fer dans la région de l’Amazonie au nord du Brésil, en connexion avec l’industrie automobile allemande. Iron ore, journey with no return (Minerai de fer, voyage sans retour) : www.youtube.com/watch?v=yPeInxf1jII (belles images, texte en portugais et anglais)

Soutenez la promotion du Cadre légal international pour la protection des droits humains contre les violations des entreprises : www.treatymovement.com/signez-fre (en plusieurs langues, dont le français)

JOURNÉE MONDIALE CONTRE
Le 30 juillet, renseignez-vous et participez à une action pour éradiquer la traite des humains : www.unodc.org/blueheart/fr/index.html

              

CONFÉRENCE SUR LE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT : D’ETRE LA VOIX DES SANS VOIX AFIN DE FAIRE ENFIN ENTENDRE LEUR VOIX

Sebastien NkoaPar Sébastien Eric Nkoa Ayissi, OP, Camerounais économiste, banquier et étudiant en théologie à Catholic University of East Africa à Nairobi, Kenya, et délégué de SND à l’ONU à la Conférence sur le Financement pour le Développement 

« La Conférence sur le financement pour le développement qui se déroule ce mois à Addis Ababa suscite en moi de grands espoirs, au vu de la qualité (Chefs d’Etats et de Gouvernements) et quantité (toutes les constituantes de la société) des membres des différents panels y prenant part. Tout laisse à espérer que de grandes décisions vont être prises dans le sens des Objectifs du Développement Durable de la planète. Ressortissant de la zone des pays dit moins développés et militant pour une prise en charge holistique de tous les ressortissants de la planète, c’est donc pour moi l’occasion, de part ma présence, d’être la voix des sans voix afin de faire enfin entendre leur voix.

De ce fait je me suis préparé à suivre avec un intérêt particulier les questions suivantes : La Finance Publique Nationale (DPF) vu que le premier aspect du développement repose sur la manière saine et juste dont les biens publics sont gérés. Mon deuxième focus est celui de l’entrepreneuriat et Finance Privée Nationale et Internationale (DIPBF), pour dire ici que l’interconnexion entre les différents Etats devrait contribuée à mettre sur pieds un cadre réglementaire propice à l’éclosion sur secteur privé porteur d’initiatives ayant à leur centre les marginalisés et laissés pour compte du système. Enfin la Finance Publique Internationale (IPF) attire mon attention vu que le système financier international nous a démontré des défaillances d’ordre systémique de grande envergure qu’il faudrait changer de fond en comble. »

CONFÉRENCE SUR LE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT : DEVENIR PARTICIPANT(E)S D’UN RESEAU PLUS LARGE

Joan BurkePar Joan F. Burke, SNDdeN, ancienne représentante de notre ONG à New York, conférencière actuelle au Centre pour le leadership et la gestion à Tangaza University College à Nairobi, Kenya, et déléguée de SND à l’ONU à la troisième conférence internationale sur le financement pour le développement 

« Les représentant(e)s de l’ONG à New York ont suivi de près le développement du texte de la Conférence sur le financement pour le développement à travers ses différents brouillons à l’ONU. Normalement le texte sera déjà presque dans sa forme finale avant que les Chefs d’état se rassemblent pour la conférence, de sorte que les ONG auront peu d’opportunités pour influencer réellement son contenu à ce stade. Même ainsi, le fait que Notre-Dame aura une présence à la conférence démontrera aux gouvernements l’importance du sujet et du contenu du document final pour nous qui voyons la face humaine de la pauvreté et le fléau de l’inégalité croissante dans la vie quotidienne de notre peuple. De plus, nous espérons être capables de nous connecter lors de la conférence avec d’autres ONG sur notre continent africain, qui ont un engagement semblable à suivre le processus de financement pour le développement, de sorte que nous puissions devenir participant(e)s d’un réseau plus large. »

CONFÉRENCE SUR LE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT : TEMPS DE L’ACTION MONDIALE

FfD_Logo-140Beaucoup d’espoir réside dans la conférence sur le financement pour le développement qui aura lieu ce mois-ci à Addis Ababa. Des représentants de haut niveau venus du monde entier se rassembleront ; le groupe inclut des gouvernements et le secteur privé (hommes d’affaires), et la société civile sera aussi un membre influent du processus. Cette conférence est une partie essentielle de la mise en œuvre du Programme de développement durable, elle traitera de la manière dont les gouvernements et les autres parties prenantes peuvent coopérer sur les moyens d’atteindre les buts, et jusqu’où les états membres iront afin de s’assister mutuellement au point de vue financier. La mobilisation des ressources pour éradiquer la pauvreté est la base pour l’avenir du développement ; ce n’est pas seulement une priorité des pays en voie de développement, c’est aussi celle des pays développés. L’Accord d’Addis Ababa s’appliquera à tous les pays et sera basé sur la coopération multilatérale avec des buts et des moyens d’application partagés pour ce qui doit être réalisé d’urgence.

Apprenez-en davantage (en anglais) :

www.odi.org/financing-future                    www.un.org/esa/ffd/ffd3.1.html

LA PROCEDURE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION DE LA CONDITION DE LA FEMME

Message de l’ONU Femmes :

La Procédure de communication de la Commission de la condition de la femme est un outil unique destiné aux particuliers et aux organisations permettant de sensibiliser aux pratiques injustes et discriminatoires contre les femmes dans quelque pays du monde que ce soit. Les demandes adressées à la Commission de la condition de la femme pour examen à sa prochaine session (du 14 au 24 mars 2016) doivent être présentées d’ici au 1er août 2015.

Pour de plus amples informations, cliquer ici:  www.unwomen.org/csw/communications-procedure-fr

FEMMES QUI RÉSISTENT À L’EXTRÉMISME RELIGIEUX : « LES VENTS DE LA FOLIE SONT EN TRAIN DE SOUFFLER »

Amarachi Grace EzeonuPar Grace Amarachi Ezeonu, SNDdeN, stagiaire au bureau de SND à l’ONU

Il n’y a pas de meilleure expression pour décrire l’insanité des extrémistes religieux que les paroles d’Elie Wiesel, survivant de l’Holocauste, qui décrit l’extrémisme comme les « vents de la folie ». En fait c’est le vent de la folie qui souffle actuellement à travers le monde, que personne n’est encore capable de dompter ni de contraindre alors qu’il étend son domaine. L’extrémisme religieux est souvent alimenté par un conflit continu, l’échec social, l’intolérance, un gouvernement faible, et d’autres facteurs. Au cours de la dernière décennie, il a mené à la mort et au déplacement de dizaines de milliers de personnes dans le monde, spécialement au Moyen-Orient et en Afrique. C’est aussi devenu une nouvelle forme de violence envers les femmes et les filles une tendance commune partagée par des organisations extrémistes comme Boko Haram et le soi-disant Etat islamique.  Non seulement les femmes sont la cible de violences, elles sont de plus en plus recrutées dans divers groupes religieux extrémistes.

Photo: Kathleen Caulderwood

Photo: Kathleen Caulderwood

Bien que les droits humains des femmes et des filles soient souvent violés par des extrémistes religieux, les femmes peuvent aussi agir comme agents du changement et elles peuvent jouer un rôle-clé dans la lutte contre l’extrémisme. Les femmes sont souvent une force sous-représentée dans beaucoup de traditions religieuses, et elles doivent être incluses dans les efforts pour créer une société saine, y compris des mouvements vers l’expression religieuse progressiste et l’égalité des genres dans diverses cultures.

Photo: Jamesdale10/Flicker

Photo: Jamesdale10/Flicker

Dans la lutte pour contrer l’expansion et l’effet destructeur de l’extrémisme religieux, les gouvernements, dirigeants religieux, dirigeants de communautés, et diverses parties prenantes doivent reconnaître le rôle et la valeur des femmes qui enrichissent leurs communautés par leur participation autonome. M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser, représentant de l’Alliance de civilisation des Nations unies, a fait écho à l’assertion ci-dessus durant un débat thématique de haut niveau « sur la promotion de la tolérance et de la réconciliation : promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives et contrer l’extrémisme violent », tenu au quartier général de l’ONU à New York les 21 et 22 avril.

Pour en savoir plus (en anglais) :   http://bit.ly/1Jf8SZm      http://bit.ly/1EIH1L1 


Dans une guerre d’idées, ce sont les gens qui sont tués.
Stanislaw Jerzy Lec

SAT-7 KIDS SATELLITE TV : ÉDUCATION POUR DES ENFANTS SYRIENS ET IRAKIENS DÉPLACÉS

Gordon Brown, envoyé des Nations unies pour l’éducation globale a fait appel à un fonds d’urgence de plusieurs millions de dollars pour l’éducation, en notant que les enfants réfugiés ont le moins d’opportunités d’instruction. Bonne nouvelle : une école innovante par télévision permet à des enfants syriens et irakiens, dont l’éducation a été interrompue par la guerre, de recommencer à apprendre : http://bit.ly/1BiOd0g

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.