RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER : NATIONS UNIES ET PAYS EN CRISE

Illustration par Daryl Cagle, MSNBC.com

Illustration par Daryl Cagle, MSNBC.com

Au sujet de la situation désespérée actuelle en Syrie, une question souvent entendue est : « Pourquoi les Nations unies ne font-elles rien au sujet de cette crise ? » ; la plupart des gens pensent à des frappes militaires autorisées par l’ONU. Même si la charte des Nations unies reconnaît comme prééminente la souveraineté de chaque nation, les états membres peuvent entreprendre des actions fortes pour intervenir afin de protéger les vies de citoyens qui sont attaqués par leurs propres gouvernements.

Les diplomates considèrent les dimensions légales et morales de la protection des civils, même lorsque cela veut dire interférer dans les affaires internes d’autres pays. Cependant, une telle action significative contre un état membre n’est entreprise qu’en dernier ressort et seulement après que des tentatives répétées par des moyens appropriés diplomatiques, humanitaires et pacifiques ont échoué. Cette compréhension découle de l‘adoption par l’ONU, en 2005, de la résolution sur la responsabilité de protéger pour aider la communauté internationale à empêcher le génocide.

Trois piliers constituent cette résolution :

  • Le premier pilier insiste sur le fait que les états membres ont la responsabilité primordiale de protéger leurs populations de génocide, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de crimes contre l’humanité.
  • Le deuxième pilier traite de l’engagement de la communauté internationale à fournir assistance aux états membres en renforçant leur capacité de protéger leurs populations de génocide, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de crimes contre l’humanité, et d’assister ceux qui sont sous tension avant que n’éclatent crises et conflits.
  • Le troisième pilier se centre sur la responsabilité de la communauté internationale de passer à une action décisive au bon moment pour prévenir et arrêter génocide, crimes de guerre, nettoyage ethnique et crimes contre l’humanité quand un état membre échoue manifestement à protéger sa population.

Pour lire une prise de position sur la prévention et la protection, allez à : http://tmblr.co/ZO51uurFCKLa (l’auteur insiste sur l’importance de la prévention)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :