COMPRÉHENSION PLUS LARGE : BÉNÉFICES DE L’ENGAGEMENT À L’ONU

Des personnes qui ont participé récemment à des conférences des Nations unies à New York City partagent leurs expériences :

Zarmina Kochi« Grâce aux Sœurs de Notre-Dame de Namur, j’ai pu présenter une causerie à la Commission de la condition de la femme des Nations unies. J’ai pu parler avec confiance sur une question à laquelle je crois beaucoup : l’importance de l’éducation des femmes immigrantes. J’espère que, d’une certaine manière, j’ai apporté une différence aux personnes de la salle qui entendaient ma causerie. Non seulement cette opportunité a permis de faire entendre ma voix à d’autres, elle a aussi accru ma compréhension et mon point de vue sur les rôles des femmes dans la société actuelle.  Il y avait des sujets sur la violence envers les femmes, l’injustice du handicap, et beaucoup d’autres. Cela m’encourage de savoir que d’innombrables autres personnes viennent au secours des moins fortunées dans leurs besoins. »
– Zarmina Kochi, réfugiée enfant de la guerre Afghanistan-Russie, maintenant adulte résidant en Californie.

  

Rosario« Aller aux Nations unies m’a donné une opportunité de partager ce que les écoliers ressentent quand ils quittent leur patrie. Il n’y a pas de mots pour expliquer ce que représente être un enfant dans un nouveau pays. Quand j’ai lu ma causerie, je me sentais bien parce que je savais que le fait de raconter mon histoire aiderait d’autres enfants à savoir qu’ils ne sont pas seuls. Je voulais que les adultes comprennent que, non seulement ils ont des difficultés, mais que nous, enfants immigrants, avons aussi nos propres peines. Je ne puis assez vous remercier de m’avoir donné l’opportunité de partager mon histoire à la Commission de la condition de la femme des Nations unies. »
–  Rosario Campos, enfant immigrante de Mexico, maintenant en 8e année en Californie.

Becky

« C’était ma seconde expérience de participation à l’Instance permanente sur les questions autochtones. J’ai établi quelques contacts dont j’espère qu’ils seront utiles mutuellement et j’ai pris de la documentation utile. Bien qu’il ne soit pas possible de participer à tous les événements, il y a beaucoup à voir et à faire et beaucoup de personnes à rencontrer. L’ONU est belle, merveilleuse, fascinante, elle a de la grandeur et de la moralité. Je suis fière et contente de ce que nous, Sœurs de Notre-Dame, y sommes représentées et j’espère que nous maintiendrons toujours cette présence. »
– Sr. Rebeca Spires, au service de peuplades autochtones au Brésil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :