ONG : PLAIDOYER AU NOM DES INVISIBLES

photo 3Suivant une jolie coutume de l’Avent, différents personnages de la crèche, emballés dans des serviettes de papier pour les masquer, sont placés dans un panier. Chaque personne prend un personnage pour y réfléchir pendant les semaines qui conduisent à Noël. Cette année ma ‘compagne surprise’ était une sage-femme, quelqu’un qu’on ne trouve pas habituellement dans une scène de nativité, mais presque certainement présente lors de la naissance dans l’étable. Elle pourrait avoir été une femme de l’auberge ou une voisine appelée quand la jeune Marie est entrée en travail. Ceci m’a conduite à réfléchir à d’autres personnes invisibles dans l’histoire de Noël. Nous avons des bergers mais pas de bergères, des rois mais pas de reines, et même un tambourineur mais pas de tambourineuse. Aucune histoire n’est réellement complète que lorsqu’elle inclut tous ceux et celles qui sont présents à la scène et dont les contributions essentielles sont souvent négligées, alors et maintenant. Le fait de travailler aux Nations unies donne aux ONG beaucoup d’occasions de plaider au nom de ceux qui sont généralement privés de voix dans la prise de décisions globale, et de les amener avec leur compétence dans les lieux de pouvoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :