LE MONDE QUE NOUS VOULONS : ÉGALITÉ DES SEXES, SANTÉ ET TECHNOLOGIE

Janna Ayesa RognoniJanna Ayesa Rognoni de Sant Cugat del Vallès près de Barcelone, en Espagne, a participé en mars à la Commission des Nations unies sur la condition de la femme ; elle faisait partie de la délégation de notre ONG. Janna partage ses perceptions d’un événement auquel elle a participé :

« Un orateur de la Fondation des Nations unies (www.unfoundation.org) aide des femmes de pays sous-développés à avoir de meilleures conditions dans les hôpitaux pour améliorer leur santé, lutter contre la faim, et montrer aux pays développés ce qui se passe ici. Quelques statistiques :

–    60% des femmes dans le monde ont faim
–    Dans les parlements, il n’y a que 21,4% de femmes
–    3 femmes sur 10 souffrent de violence physique ou sexuelle de la part de leurs partenaires
–    800 femmes meurent chaque jour pendant la grossesse ou en donnant naissance à un enfant quelque part dans le monde

Les principaux problèmes de santé concernaient l’électricité : avoir assez de lumière dans les cliniques ; seuls 24% des hôpitaux en Afrique ont de l’électricité et, dans d’autres pays, il y a peu d’électricité. Aussi, l’éclairage basé sur le carburant produit de multiples matériaux dangereux très mauvais pour la santé.  Solutions : que faisons-nous ?

–    Rendre universel l’accès à l’électricité
–    Doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique
–    Développer une énergie durable
–    Développer des outils pour l’éducation à la santé

Une autre oratrice a parlé de l’importance de la technologie mobile pour aider les femmes dans les pays sous-développés. Elle pensait que des solutions innovantes étaient la clé du changement de style de vie des femmes. Les téléphones mobiles fournissent aux femmes l’accès à l’éducation, aux centres de santé, et l’indépendance. Ils aident à les intégrer dans l’égalité des sexes et, dans certains programmes, leur donnent des opportunités de faire des affaires.

Personnellement, le fait qui m’a surprise le plus, c’était que la technologie mobile pouvait aider les femmes qui ont peu d’accès à la vie sociale ou à l’éducation ou à des centres de santé. Pour cette raison, je pense que la technologie est très importante, spécialement dans ces pays, et il serait bon de continuer à enseigner à ces femmes comment utiliser un téléphone mobile pour améliorer leur vies, avoir un emploi, et avoir de meilleures relations avec leur communauté. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :