CRISE DES RÉFUGIÉS EN SYRIE : LA PLUS GRANDE URGENCE HUMANITAIRE DU MONDE

Anna ShketPar Anna Shket, stagiaire au bureau de SND à l’ONU

Le vendredi 24 avril, le Conseil de Sécurité de l’ONU a tenu une réunion sur la situation au Moyen-Orient, particulièrement sur la crise des réfugiés en Syrie. Près de quatre millions de Syriens sont réfugiés dans des pays voisins ; de plus, le nombre de personnes qui ont besoin d’assistance humanitaire en Syrie a augmenté jusqu’à atteindre 12,2 millions aujourd’hui. En 2014, la Syrie a reçu 40% de toute l’aide humanitaire de OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU). Ce fait démontre que la crise est devenue la plus grande urgence humanitaire du monde.

Ainsi la question reste: pourquoi les Nations unies échouent-elles à empêcher et terminer le conflit en Syrie ? J’aimerais souligner que, inconditionnellement, ce n’est pas seulement un souci du gouvernement syrien, mais de toutes les parties impliquées dans le conflit. De plus, mettre fin à la souffrance des civils relève de la responsabilité de la communauté internationale tout entière. Ertharin Cousin, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial, a exhorté durant la réunion à la stabilité et la sécurité régionales. Les paiements pour combler les manques engendrent une extrême pauvreté, ce qui rend les réfugiés vulnérables aux trafiquants et aux extrémistes, et qui limite des plans tels que les initiatives de l’UNICEF pour atteindre les femmes enceintes et offrir aux enfants des programmes de nutrition.

Angelina Jolie-Pitt, l’envoyée spéciale de l’ONU pour les réfugiés, déclare que l’ONU échoue à rassembler les pays. « Si nous ne pouvons pas mettre fin au conflit, nous avons un devoir moral indéniable d’aider les réfugiés et d’offrir des voies légales vers la sécurité. » Il n’a pas fallu longtemps pour vérifier cette déclaration, puisqu’environ une heure plus tard, les représentants de la Turquie et de la Syrie avaient une polémique sur les responsabilités dans la poursuite de la crise. C’est l’obligation de tous les états d’arrêter la détérioration de la crise syrienne, de trouver des solutions diplomatiques et de collaborer pleinement afin d’assister des gens innocents qui n’ont aucune part dans un conflit continuel. Trouver une solution politique est une responsabilité de tous les états membres de l’ONU.

Pour en savoir plus :
Crise syrienne des réfugiés : http://bit.ly/1Kd9nlz
Déplacement massif de la population syrienne :    www.fmreview.org/fr/syrie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :