FEMMES DANS LES NEGOCIATIONS DE PAIX : UNE PAIX DURABLE NECESSITE LE LEADERSHIP ET LA REPRESENTATION DES FEMMES

02Par Juliana Maria Marques Boyd (ancienne stagiaire, SNDatUN) : 2017 marque le 17e anniversaire de la résolution 1325 (SCR 1325) du Conseil de sécurité de l’ONU. SCR 1325, non seulement reconnaît l’impact sévère de la guerre sur les femmes, mais aussi le rôle essentiel que jouent les femmes dans la prévention des conflits et dans les processus de construction de la paix. La résolution représente un bond en avant pour les femmes, la paix et la sécurité. Et c’est un rappel de l’importance de permettre à un grand groupe de femmes de participer pleinement, à tous les niveaux, aux négociations de conflits et aux traités de paix.

Le rôle crucial des femmes dans la paix et la sécurité durables était le thème central de03 l’événement complémentaire « Femmes médiatrices, des paroles aux actions », qui s’est tenu au quartier général de l’ONU le 21 septembre 2017. Ont assisté à cet événement plusieurs représentants de gouvernements, membres d’organisations de la société civile et réseaux de femmes médiatrices (de pays nordiques, africains et méditerranéens). Les orateurs ont mis en lumière l’importance de l’inclusion de femmes dans les positions de leadership de médiation. Dans ses remarques lors de l’événement, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale nouvellement nommé en Italie, Angelino Alfano, a noté que, « les femmes sont de puissants agents de paix et de sécurité, mais elles sont encore largement sous-représentées comme participantes officielles à l’ONU. Malgré l’appel de la résolution 1325 (2000) à la participation des femmes dans les processus de construction de la paix, c’est toujours un défi d’intégrer des femmes dans des positions de médiation de paix au niveau international. Dans les consultations de paix, les femmes sont nettement moins nombreuses que les hommes, ou absentes dans certains cas. D’après ONU-Femmes, entre 1992 et 2011, moins de dix pour cent des négociateurs aux tables de paix étaient des femmes.

C’est dommage, parce que le rôle essentiel des femmes en tant qu’avocates  peut paver le chemin pour une construction de paix réussie et pour une paix durable. Par conséquent, il est crucial que le Conseil de sécurité et les états membres de l’ONU fassent respecter la résolution 1325 dans son meilleur état afin que davantage de femmes puissent participer pleinement aux négociations de paix. Ceci corrigera aussi l’impression que beaucoup ont des femmes comme uniquement victimes de conflits. Loin de là, les femmes ne sont pas seulement des victimes, elles sont aussi des agents vitaux de paix et de réconciliation, des communautés locales à la sphère internationale.

Pour en savoir plus : Faits et chiffres : paix et sécurité :  http://bit.ly/ZWlt0u

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :