FAIRE QUE LA MIGRATION FONCTIONNE POUR TOUS : LE PACTE MONDIAL POUR LA MIGRATION SURE, RÉGULIÈRE ET ORDONNÉE

5Dans son discours d’ouverture lors du premier dialogue de multiples parties prenantes qui s’est tenu en marge des premières négociations intergouvernementales sur le Pacte mondial pour la migration sûre, ordonnée et régulière, la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU à la migration, Mme Louise Arbour, a fait le plaidoyer suivant: «à long terme les preuves sont claires: les avantages des migrations l’emportent largement sur les inconvénients . Et sans une compréhension claire de la migration, des récits négatifs entourent les migrants. «Nous ne devons pas laisser les récits politiques xénophobes sur la migration fausser notre objectif de renforcer la coopération internationale sur la migration.» Elle a en outre souligné que «c’est seulement avec les faits et le contexte que nous pouvons avoir une discussion respectueuse et réaliste sur la migration, qui réfute les nombreux récits inexacts et négatifs vantés pour des gains politiques à court terme et des politiques erronées.»

L’augmentation du nombre de réfugiés et de migrants venant de certains pays du Moyen-Orient et d’Afrique vers l’Europe entre 2014 et 2016, suite à l’escalade des conflits et des défis socio-politiques et économiques dans ces régions, a déclenché un énorme enjeu mondial, comme aussi les contre-courants socio-politiques de certains pays européens. L’Assemblée générale de l’ONU a réagi à la crise en convoquant un sommet de haut niveau pour traiter les grands mouvements de réfugiés et de migrants, en septembre 2016, au cours duquel elle a adopté une résolution 71/1, aussi connue comme la Déclaration de New York (NYD). La déclaration de New York « exprime la volonté politique des dirigeants du monde à sauver des vies, protéger les droits et partager la responsabilité à l’échelle mondiale.» L’engagement pris par les États membres dans la déclaration de New York était explicite : négocier et adopter un Pacte mondial séparé pour organiser de manière sûre, ordonnée et régulière les migrations et les réfugiés.

Tandis que les travaux sur le Pacte mondial pour les réfugiés a été coordonné par le

6

haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés à Genève, le processus de négociation du Pacte mondial pour la migration sûre, ordonnée et régulière était strictement dirigé par État et facilité par le Représentant permanent de la Suisse et du Mexique à l’ONU. Après une vaste consultation multipartite et six mois intenses de négociations intergouvernementales, les États membres sont venus avec un document accepté le 13 juillet 2018. Les documents négociés convenus pour le pacte mondial pour les réfugiés et les migrations sûres, ordonnées et régulières seront adoptés par l’Assemblée générale de l’ONU en début décembre 2018, à Marrakech, Maroc. Une fois adopté, le Pacte mondial pour assurer la sécurité, la migration ordonnée et régulière sera le tout premier cadre mondial de la gouvernance de la migration.

Dans son allocution de clôture à la fin des négociations, la Secrétaire générale adjointe de l’ONU, Mme Amina Mohammed, a félicité les États membres d’être restés dans le processus malgré, a-t-elle remarqué, «certaines questions profondes que la migration soulève telles que la souveraineté des Etats et les droits de l’homme ; autour de ce qui constitue un mouvement volontaire ; la relation entre le développement et la mobilité ; comment soutenir la cohésion sociale.» Selon Mme Mohammed, «ce pacte démontre le potentiel du multilatéralisme : notre capacité à nous réunir sur des questions qui exigent une collaboration mondiale – aussi complexes et controversées qu’elles puissent être. » Tous les États membres de l’ONU faisaient partie des négociations intergouvernementales pour la migration sûre, ordonnée et régulière, sauf les États-Unis d’Amérique et la Hongrie.

Lire la suite :

Document final intergouvernemental négocié et convenu du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière ; https://bit.ly/2LP0ycL

Le sommet de l’ONU pour les réfugiés et les migrants 2016 : https://bit.ly/2bqPpvC

La déclaration de New York :  https://bit.ly/2prBRXx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :