SOEUR JEANNETTE PIERRE-LOUIS : FAIRE CONNAÎTRE LA BIENVEILLANCE DE DIEU AU PEUPLE DE LA SAVANE, HAÏTI

#6

Soeur Jeannette et les femmes

 

Sœur Jeannette Pierre-Louis, Sœur de Notre-Dame de Namur, est d’abord allée des États-Unis à La Savane, en Haïti, en 2009, à la demande de Monseigneur Alix VERRIER, évêque du diocèse des Cayes. La Savane est l’un des 32 bidonvilles de la province des Cayes, avec une population d’environ 25 000 habitants (selon une étude réalisée en 2009 par une équipe interdisciplinaire de chercheurs). Haïti est décrit comme le pays le plus pauvre de l’hémisphère Nord. Le pays fait également face à des défis constants liés aux catastrophes naturelles, telles que les tempêtes tropicales, la foudre, les inondations, les tremblements de terre et les tsunamis. Ces facteurs exacerbent les conditions économiques et sociales déjà déplorables de la population. Les femmes à La Savane, comme dans de nombreuses régions d’Haïti, sont les plus touchées par les conditions économiques et sociales du pays. Beaucoup de ces femmes sont des mères célibataires et, avec peu ou pas d’éducation, la plupart d’entre elles ne peuvent subvenir aux besoins essentiels de leurs enfants. En conséquence, de nombreux enfants âgés de six ans à peine errent dans les rues en quémandant ou en cherchant de la nourriture dans des dépotoirs. Malheureusement, cette situation expose les enfants à des situations d’exploitation et de maltraitance.

Sœur Jeannette Pierre-Louis, SNDdeN, continue de répondre aux besoins des femmes et

#7

Les femmes apprennen à cuisiner

 

des enfants de La Savane depuis 2009. Elle gère le centre d’éducation familiale Notre Dame, où environ 120 femmes sont inscrites au programme d’alphabétisation de base, d’arts culinaires et de pâtisserie, de couture, broderie et art floral. Grâce aux compétences que ces femmes acquièrent au centre, elles sont en mesure de créer leur propre petite entreprise grâce à laquelle elles génèrent des revenus pour nourrir leur famille et payer les frais de scolarité de leurs enfants. Beaucoup d’entre elles confectionnent maintenant des uniformes pour leurs enfants et des vêtements pour elles-mêmes et leur famille. Environ 50 enfants âgés de 6 à 12 ans sont actuellement inscrits au centre d’éducation familiale de Notre Dame. Les enfants apprennent les bases de la lecture, de l’écriture et des mathématiques. En plus d’apprendre à lire et à écrire, les enfants participent à des activités sportives et à d’autres activités extra-scolaires. Ils reçoivent également un repas par jour.

#8

Les enfants viennent de manger

Grâce à la détermination de sœur Jeannette et au soutien des Sœurs de Notre Dame de Namur, des Associés de Notre Dame, des volontaires de Notre Dame Americorp et des donateurs, la plupart des enfants du Centre d’éducation familiale Notre Dame qui n’auraient probablement jamais eu la chance de vivre une éducation formelle, en bénéficient. Sœur Jeannette, très caractéristique d’une sœur de Notre-Dame, estime que « chaque enfant a droit à l’éducation parce que l’éducation est la clé d’un avenir meilleur ». Sœur Jeannette continue à prodiguer des soins affectueux et à témoigner de la bonté de Dieu envers les enfants, les femmes et hommes de La Savane, Haïti.

 

Regardez la vidéo de Sœur Jeannette Pierre-Louis, SNDdeN La Savane : https://bit.ly/2PvI4fc

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :