56ÈME COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL : « STRATÉGIES POUR ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET ARRIVER AU DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR TOUS »

1 La Commission du développement social a conclu sa 56ème session le 7 février avec l’adoption de quatre projets de résolution par consensus. Les projets de résolution qui ont été recommandés au Conseil économique et social (ECOSOC) pour d’autres actions ont été adoptés : le vieillissement, les méthodes futures de travail de la Commission, les stratégies d’éradication de la pauvreté et le développement de l’Afrique. La Commission du développement social est l’organe consultatif chargé du pilier développement social du développement mondial. Les projets de résolution sont des mesures prises par des représentants du gouvernement et des dirigeants de la société civile pour aider à élever des millions de personnes qui vivent encore dans la pauvreté, en particulier celles qui sont en situation de vulnérabilité. Dans ses remarques préliminaires à la Commission, la secrétaire générale adjointe de l’ONU, Mme Amina Mohammed, a noté que «au niveau mondial, nous avons connu des réductions impressionnantes de l’extrême pauvreté. Des progrès significatifs ont également été réalisés pour améliorer l’accès à la scolarité et aux soins de santé, promouvoir l’autonomisation des femmes, des jeunes et des personnes handicapées, des personnes âgées et des populations autochtones ; cependant la réduction de l’extrême pauvreté reste inégale entre régions, soit au niveau de la population d’un pays, soit entre différents groupes sociaux. »

 Des membres d’organisations de la société civile ont activement participé à la2 Commission. De nombreuses ONG ont présenté des déclarations écrites ou orales pour contribuer aux travaux de la Commission. Beaucoup aussi ont coparrainé des événements parallèles sur des questions pertinentes. Des membres de la société civile ont tenu leur Forum le 2 février, sous le thème : « socles de protection sociale : une stratégie prééminente pour éradiquer la pauvreté et réaliser le développement social pour tous. » Le Forum de la société civile offre aux membres des organisations de la société civile un espace d’orientation, de discussion et de collaboration sur les thèmes et délibérations de la Commission du développement social. Le groupe a soumis à la Commission une déclaration commune sur le thème de leur forum.

Dans son allocution de clôture, le président de la 56e session de la Commission, M. Nikulas Hannigan (Islande), a salué les efforts déployés par le Secrétariat, les vice-présidents, les principaux orateurs et divers autres participants pour contribuer à la conclusion heureuse de la commission de huit jours. Il a également affirmé ce qu’il a qualifié de « niveau de participation sans précédent de la société civile ».

Lire la suite : 56ème Commission Développement social ; http://bit.ly/2BRTK83

Publicités

DES DÉCISIONS AUX ACTIONS : VERS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MONDIAL ÉQUITABLE ET SOLIDAIRE AU SERVICE DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

S NkoaPar Sébastien Nkoa, OP, délégué de SNDàl’ONU au CNUCED 14 : Je suis intéressée à savoir comment la communauté et UNCTAD internationale en particulier travailleront à mettre en œuvre à la fois les objectifs de développement durable et le Programme d’action d’Addis-Abeba, la feuille de route de financement pour atteindre les ODD. C’est à nous de rendre notre avenir lumineux ou sombre. J’espère que ma participation à la conférence contribuera à illuminer les actions qui visent à rendre notre monde meilleur.

UNCTAD 14_banner_FR

Conférence du DPI/ONG : L’éducation à la citoyenneté mondiale

La soixante-sixième Conférence annuelle du Département de l’information (DPI) / Organisation non gouvernementale (ONG) se tiendra dans la ville de Gyeongju, République de Corée, du 30 mai au 1er juin 2016. Organisée par le Comité exécutif DPI/ONG, le communauté des ONG, le gouvernement de la République de Corée, et le Comité national d’organisation de Corée, la conférence de cette année mettra l’accent sur L’éducation à la citoyenneté mondiale : pour atteindre ensemble les objectifs de développement durable.

Les participants examineront trois piliers de l’éducation :
1. L’éducation formelle
2. L’éducation informelle et la formation
3. Sensibilisation et information du public

Selon les organisateurs de la Conférence, « La Conférence vise à mobiliser l’expertise dans un large éventail d’organisations de la société civile à déclencher une série d’initiatives d’éducation qui assurent une éducation de qualité équitable ainsi que des possibilités d’apprentissage pour tous. »

Pour plus d’informations : outreach.un.org/ngorelations/conference-2016/ (Choisissez votre langue)

16-00019f_Website-banners-300x100

66eme CONFÉRENCE ANNUELLE DPI/ONG : ÉDUCATION À UNE CITOYENNETÉ MONDIALE

66eme CONFÉRENCE ANNUELLE DPI/ONG : ÉDUCATION À UNE CITOYENNETÉ MONDIALE

La fréquentation de l’école rend les enfants heureux. Elle assure une amélioration des children laughing - Copyindividus comme de la société dans bien des domaines. Le défi pour chacun est d’apprendre à devenir un citoyen du monde.

Du 30 mai au 1 Juin, 2016 à Gyeongju, en République de Corée, le Département de l’information pour les organisations non gouvernementales (DPI ONG) réunira plus de 1500 représentants d’ONG du monde entier afin de discuter sur l’éducation à la citoyenneté mondiale. Cette 66e conférence annuelle comprendra:

  • Tables rondes: échange des idées et des expériences avec divers experts
  • Ateliers ONG: Les ONG interagissent avec des collègues à propos du travail de chacun
  • Expositions: Présentation du travail en réseau avec d’autres personnes qui partagent
    les mêmes intérêts
  • Les activités dirigées par des Jeunes: afin d’établir des partenariats entre les générations
  • Organisation en réseau: rencontre des ONG d’autres régions qui partagent des intérêts
    et des objectifs communs
  • Participation à des activités secondaires qui reflètent le thème de la Conférence

À travers les Sœurs du Bureau ONG Notre Dame de Namur, les personnes intéressées peuvent être mises en mesure de participer aux réunions de l’ONU. Il n’y a pas de frais pour participer aux sessions de l’ONU, mais les participantes sont responsables de leur logement, de la nourriture et du voyage. Des fonds sont disponibles pour aider les Sœurs de Notre-Dame de Namur en provenance d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique. Si vous êtes intéressée à la Conférence annuelle DPI/ONG de cette année à Gyeongju, s’il vous plaît contactez Jean Stoner dès que possible à SNDatUN@sndden.org.

FORUM GLOBAL : CONTRIBUTION DE LA SOCIETE CIVILE A LA MIGRATION

Par Grace Amarachi Ezeonu, SNDdeN, stagiaire au bureau de SND à l’ONU, et déléguée de SND à l’ONU à la huitième Forum global de migration et développement (FMMD) 

Amarachi Grace Ezeonu« Créer un environnent favorable qui supporte la réalisation d’un potentiel de développement complet de la migration internationale et des migrants est un des points essentiels en 2015 pour le forum sur le développement et migration. La migration internationale est devenue une force pour l’économie, le domaine social, et le développement culturel. Pour prendre en compte complètement les énormes possibilités de la mobilité humane pour un développement durable, un cadre adéquat pour la protection des migrants doit être mis en place au niveau national, régional et global. Ceci exige un partnership, une coopération et des efforts concertés de tous les intervenants, y compris les organisations de société civile (OSC), les gouvernements et le secteur privé.

handsLes perspectives de la part des OSC sur les différents sujets de discussion durant ce forum seront de grande valeur lorsqu’il s’agit de parler de la complexité de la migration internationale et des migrants. Le dialogue est nécessaire car les OSC peuvent aider par leur expérience à la suite de leur travail avec les migrants dans différentes situations. Comme dans les forums précédents, je pense que les CSO continueront à plaider pour des changements systémiques dans les programmes à tous les niveaux afin que les droits humains et particulièrement le droit au travail et les droits sociaux des migrants soient protégés. Je suis particulièrement heureuse de représenter les Sœurs de Notre Dame de Namur à ce forum global essentiel avec les 300 participants de CRO du monde entier et espère avoir l’opportunité d’apprendre et d’être en contact avec tous. »

FORUM GLOBAL : CONTRIBUTIONS DES MIGRANTS AU DEVELOPPEMENT

Par Mary Jo Toll, SND, présidente du comité des ONG sur la migration aux Nations unies, et déléguée de SNDà l’ONU à la huitième Forum global de migration et développement (FMMD)

L à R: Mary Jo Toll, Cristina Igoa, et Diana Eusebio à la séance de l'ONU sur la migration

L à R: Mary Jo Toll, Cristina Igoa, et Diana Eusebio à la séance de l’ONU sur la migration

« Ayant travaillé à la préparation des 8 forum sur la migration et développement et ayant assisté à ceux de Mexico, Ile Maurice, Suède, je suis parfaitement consciente des résultats positifs des interventions de la société civile durant ces sessions de travail. Parmi ces résultats nous notons : 1) Meilleure compréhension de la contribution des migrants au développement ; 2) reconnaissance des barrières à la migration qui ne sont pas en relation avec le développement des pays aussi bien développés qu’en voie de développement ; 3) partenariat croissant de notre société civile, des agences de l’ONU, des pays concernés, particulièrement dans le domaine du respect pour les droits humains des migrants. »

NGO Committee on MigrationMary Jo continue « je mets mon espoir dans le travail intensif du Forum global pour la migration et le développement à Istanbul où nous soulignerons et étendrons le travail du comité ONG sur la migration (www.ngo-migration.org) qui porte sur des sujets comme migrants en crise durant le transit, justes standards dans l’accès au travail, justice au niveau du recrutement, renforcement des capacités des migrants, présences des migrants dans l’agenda futur sur le développement durable. Ce rôle est critique pour les ONG qui plaident afin d’obtenir un changement systémique au niveau international. »

Lisez le résumé sur le Survey de la crise des migrants en transit
(en anglais) : Migration Survey Summary 2015

 

Nzambi a tu bane nguzu mu Kukaiela!
(Dieu nous donne le courage d’aller de l’avant !)
Langue bantue

ENCOURAGER LE PARTENARIAT : MOBILITE HUMAINE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

logo_gfmd_fr« Les migrants dont les droits humains sont effectivement acceptés et respectés, qui sont bien intégrés dans le pays où ils vivent, qui sont capables d’exercer leurs talents et leur énergie dans un emploi productif, qui ont accès à un travail, peuvent contribuer fortement au développement de leur pays d’origine comme à celui de destination. » [Forum global de migration et développement, 12-15 octobre, Istanbul Turquie]   http://bit.ly/1MUAdnf

Voyez la représentation graphique sur les schémas de migration (en anglais) :   http://nyti.ms/1BDsXrS