JOURNÉE INTERNATIONALE POUR LA PAIX : « ENSEMBLE POUR LA PAIX, LE RESPECT, LA SÉCURITÉ ET LA DIGNITÉ POUR TOUS »

5Le 21 septembre de chaque année instaurée comme Journée internationale de la paix. La Journée mondiale de la paix a été créée en 1981 par une résolution des Nations Unies et  conçue pour donner à toute l’humanité une date de partage mondial pour s’engager malgré  les différences et contribuer à la construction d’une culture de la paix. Le thème de la Journée mondiale de la paix de 2017 est «Ensemble pour la paix: le respect, la sécurité et la dignité pour tous». Ce thème reflète l’esprit de la campagne ENSEMBLE, une initiative mondiale lancée lors du Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants le 19 septembre 2016 par l’organisation  des Nations Unies en partenariat avec ses 193 États membres et toutes les parties prenantes afin d’appuyer la diversité, la non-discrimination et l’acceptation des réfugiés et des migrants.

Voici le message du Secrétaire général de l’ONU sur la Journée mondiale de la paix de 2017;

« Lors de la Journée internationale de la paix, nous réfléchissons sur le prix cruel de la6 guerre. Écoles ruinées. Des hôpitaux bombardés. Familles brisées. Les réfugiés recherchent l’espoir. Les pays en crise. L’ONU est née d’une terrible guerre mondiale. Notre mission est de travailler pour la paix – tous les jours et partout. Aucun intérêt collectif, ambition nationale ou différence politique ne devrait permettre de mettre en danger la paix

Lors de cette Journée internationale, nous appelons à un cessez-le-feu mondial.  Nous ne devons jamais cesser de presser la fin des conflits armés. La paix est le droit et le désir de toutes les personnes. C’est le fondement du progrès et du bien-être: enfants heureux, communautés prospères et pays pacifiques et prospères. Engageons-nous à travailler ensemble – aujourd’hui et chaque jour – pour la paix ) laquelle  nous aspirons et que nous méritons tous.

Regardez le message de l’UNSG sur la Journée mondiale de la paix de 2017: http://bit.ly/2x2eDsY

Regardez le PeaceChannel: http://bit.ly/2cRy3Zj

LES NATIONS UNIES : REUNIR LES PERSONNES ET LES PROBLEMES POUR PROMOUVOIR UNE ACTION COLLECTIVE POUR UN MONDE DURABLE

Picture 1Leonore Coan, SNDdeN ; Déléguée de SNDatUN pour la 55e Commission pour le développement social : Au début de février (du 1er au 10 février 2017), les Nations unies ont accueilli la 55e session de la Commission pour le développement social. Le thème prioritaire pour la révision et le cycle de politique de 2017-2018 de la Commission pour le développement social serait “Stratégies pour l’éradication de la pauvreté pour atteindre le développement durable pour tous”. Le but ambitieux de la Commission est d’éradiquer toute pauvreté d’ici 2030.

Les sessions plénières de la Commission et les événements parallèles planifiés par le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (en anglais UNDSA), en collaboration avec des membres d’organisations de la société civile (OSC) présentaient des informations pour développer des politiques pour les objectifs de développement durable et suggéraient des stratégies pour la mise en œuvre par les états membres de l’ONU.

C’était un privilège d’avoir une occasion de participer à des sessions de la Commission pendant les premiers jours de la réunion. J’ai été honorée de participer à quelques événements parallèles et à deux sessions plénières qui traitaient les problèmes des jeunes et des personnes handicapées.

 Les réunions auxquelles j’ai participé durant mes quelques jours traitaient l’inclusion des Picture 2jeunes, et spécialement des filles, dans la planification des programmes et des sessions de stratégie. Le fait d’inclure les jeunes dans les programmes de développement aura un impact sur la poursuite du développement futur. J’ai interprété ceci pour suggérer que des femmes qui participent à des sessions de planification et des développements de programmes dans leurs communautés respectives amènent des jeunes, spécialement des filles, aux réunions. Ils ne sont pas trop jeunes pour apprendre. Ce concept a été promu dans un événement parallèle sur “Femmes comme agents de changement dans la construction d’une société partagée” parrainé par Club de Madrid/UN Women/ UUNDESA/DSPD.

Picture 3Le vendredi matin j’ai observé la séance plénière où des représentants de plusieurs pays présentaient des déclarations préparées qui engageaient leurs états membres respectifs à l’inclusion de personnes handicapées dans le courant principal des prises de décisions pour le développement de bonnes communautés solides. A la fin des présentations prévues, un membre de la société civile demanda la parole. Cette personne était visiblement handicapée. Son exposé oral était hésitant à cause de difficultés d’élocution. Ce qu’il demandait des états membres était “une place à la table” pour l’inclusion dans ces séances de planification. Dans tous les exposés des états membres, il avait entendu la promesse d’inclusion fiscale et humanitaire grâce à un budget et une programmation, mais aucune mention d’inclusion physique. Sa déclaration fut clairement entendue.

Mon temps était limité mais l’ordre du jour de la 55e session de la Commission était et est étendu. A mesure que le temps passe, l’ordre du jour se développe. Traiter les problèmes présentés avec les 17 objectifs de développement durable, c’est l’œuvre de toute une vie pour chacun(e). En promouvant le travail des Objectifs, l’ONU espère arriver à une mise en œuvre réussie d’ici l’année 2030.

Pour en savoir plus : 55th Commission on Social Development ; http://bit.ly/2j9xFIM (en anglais)                                                                                                                                                          Civil Society Déclaration ;  Social Protection Floors as the Preeminent Strategy for eradicating poverty

 

JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS : LE PROBLEME DES MIGRATIONS ACTUELLES ATTIRE A NOUVEAU L’ATTENTION DE L’ONU ____________________________

newsletter-6Les Nations Unies (ONU) célèbrent la Journée internationale des migrants International Migrants Day le 18 décembre. Les questions liées aux migratio reçoivent actuellement une plus grande attention à l’ONU que par le passé. Le 19 septembre, l’Assemblée générale des Nations Unies, composée des 193 États membres, a adopté la Déclaration de New York sur les migrations et les réfugiés. Dans le cadre de cette initiative, un processus très intensif impliquant les États membres, ainsi que la participation active du secteur privé, de la société civile et de la diaspora des migrants, a commencé avec l’intention de produire un Pacte mondial sur la migration. Le processus sera très rigoureux et s’étendra tout au long de 2017 jusqu’au début de 2018. L’objectif principal de l’initiative est d’avoir le document du Pacte mondial sur la migration prête à être adopté par les États membres de l’ONU en 2018.
Dans son discours lors de l’adoption de la Déclaration de New York le 19 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a indiqué que l’événement représente une percée dans les efforts collectifs des Etats membres de l’ONU pour relever les défis de la mobilité humaine. Le Pacte mondial sur la migration n’augmentera son impact qu’une fois adopté.
Lire la suite : La question des migrations attire l’attention des Nations Unies : migration-issues-world’s- refugees

BONNES NOUVELLES POUR LES PERSONNES ET POUR LA PLANETE : LES ACCORDS DE PARIS ENTRENT EN VIGUEUR

11-16-2Les conditions pour l’entrée en vigueur de l’accord de Paris ont été atteintes le 6 octobre 2016. À ce jour, 76 des 197 membres ont ratifié les accords de la Convention. L’état actuel de l’accord est de 191 signataires et 81 Parties. Comme le taux exigé de 55% des émissions mondiales totales a été atteint, l’accord de Paris va maintenant entrer en vigueur le 4 novembre 2016. Cette motion marquera le début d’un long périple et l’engagement collectif de la communauté internationale pour sauver notre planète. Cliquez ici pour voir les pays qui ont ratifié l’Accord de Paris.
Lire la suite : http://bit.ly/2dp4RGl

PLEINS FEUX SUR LES QUESTIONS MONDIALES : PARTICIPATION AUX RÉUNIONS A L’ONU EN 2017

11-16A travers le Bureau ONG des Sœurs Notre Dame de Namur, les personnes intéressées sont en mesure de participer aux grandes réunions des Nations unies. Il n’y a pas de frais pour assister à ces sessions de l’ONU, mais les participantes sont responsables de leur logement, la nourriture et le transport tout en participant à la réunion. Des fonds sont disponibles pour aider les Sœurs de Notre Dame de Namur d’Amérique latine et d’Afrique. Si vous êtes intéressées à assister à une importante réunion de l’ONU à New York en 2017, contactez Grace Amarachi Ezeonu dès que possible à SNDatUN@sndden.org . Vous pouvez également suivre les réunions des Nations Unies par diffusion sur la toile  à http://webtv.un.org/.

 

  • 1er – 10 février 2017 : 56e Commission sur le développement social (NewYork)       Thème : « Stratégies pour l’élimination de la pauvreté pour réaliser les buts d’un développement durable »
  • 13 – 24 mars 2017 : 61e Commission sur la condition de la femme (New York)  Thème : L’autonomisation économique des femmes dans le monde du travail en mutation : http://www.unwomen.org/fr/csw/csw61-2017
  • 24 avril – 5 mai : 16ème forum permanent sur les questions des peuples autochtones (New York)

Thème : « Dixième anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples : Les mesures prises pour mettre en œuvre la Déclaration « .