LES NATIONS UNIES : REUNIR LES PERSONNES ET LES PROBLEMES POUR PROMOUVOIR UNE ACTION COLLECTIVE POUR UN MONDE DURABLE

Picture 1Leonore Coan, SNDdeN ; Déléguée de SNDatUN pour la 55e Commission pour le développement social : Au début de février (du 1er au 10 février 2017), les Nations unies ont accueilli la 55e session de la Commission pour le développement social. Le thème prioritaire pour la révision et le cycle de politique de 2017-2018 de la Commission pour le développement social serait “Stratégies pour l’éradication de la pauvreté pour atteindre le développement durable pour tous”. Le but ambitieux de la Commission est d’éradiquer toute pauvreté d’ici 2030.

Les sessions plénières de la Commission et les événements parallèles planifiés par le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (en anglais UNDSA), en collaboration avec des membres d’organisations de la société civile (OSC) présentaient des informations pour développer des politiques pour les objectifs de développement durable et suggéraient des stratégies pour la mise en œuvre par les états membres de l’ONU.

C’était un privilège d’avoir une occasion de participer à des sessions de la Commission pendant les premiers jours de la réunion. J’ai été honorée de participer à quelques événements parallèles et à deux sessions plénières qui traitaient les problèmes des jeunes et des personnes handicapées.

 Les réunions auxquelles j’ai participé durant mes quelques jours traitaient l’inclusion des Picture 2jeunes, et spécialement des filles, dans la planification des programmes et des sessions de stratégie. Le fait d’inclure les jeunes dans les programmes de développement aura un impact sur la poursuite du développement futur. J’ai interprété ceci pour suggérer que des femmes qui participent à des sessions de planification et des développements de programmes dans leurs communautés respectives amènent des jeunes, spécialement des filles, aux réunions. Ils ne sont pas trop jeunes pour apprendre. Ce concept a été promu dans un événement parallèle sur “Femmes comme agents de changement dans la construction d’une société partagée” parrainé par Club de Madrid/UN Women/ UUNDESA/DSPD.

Picture 3Le vendredi matin j’ai observé la séance plénière où des représentants de plusieurs pays présentaient des déclarations préparées qui engageaient leurs états membres respectifs à l’inclusion de personnes handicapées dans le courant principal des prises de décisions pour le développement de bonnes communautés solides. A la fin des présentations prévues, un membre de la société civile demanda la parole. Cette personne était visiblement handicapée. Son exposé oral était hésitant à cause de difficultés d’élocution. Ce qu’il demandait des états membres était “une place à la table” pour l’inclusion dans ces séances de planification. Dans tous les exposés des états membres, il avait entendu la promesse d’inclusion fiscale et humanitaire grâce à un budget et une programmation, mais aucune mention d’inclusion physique. Sa déclaration fut clairement entendue.

Mon temps était limité mais l’ordre du jour de la 55e session de la Commission était et est étendu. A mesure que le temps passe, l’ordre du jour se développe. Traiter les problèmes présentés avec les 17 objectifs de développement durable, c’est l’œuvre de toute une vie pour chacun(e). En promouvant le travail des Objectifs, l’ONU espère arriver à une mise en œuvre réussie d’ici l’année 2030.

Pour en savoir plus : 55th Commission on Social Development ; http://bit.ly/2j9xFIM (en anglais)                                                                                                                                                          Civil Society Déclaration ;  Social Protection Floors as the Preeminent Strategy for eradicating poverty

 

LE NEUVIÈME SECRETAIRE GENERAL DES NATIONS UNIES : ANTONIO GUTERRES ASSUME UN NOUVEAU RÔLE

pic-3Antonio Guterres a commencé son nouveau mandat de neuvième secrétaire général des Nations Unies le 1er janvier. Prenant la parole peu de temps après avoir prêté serment le 12 décembre 2016, M. Guterres a félicité son prédécesseur immédiat, M. Ban Ki-moon, pour son leadership dans l’élaboration de l’avenir des Nations Unies avec les Objectifs du développement durable the Sustainable Development Goals. Il a également mis en exergue les priorités stratégiques du Secrétaire général qui sont : Œuvrer pour la paix, soutenir le développement durable et réformer la gestion interne. M. Guterres a souligné, entre autres, son désir de travailler avec les États membres sur des mesures structurelles, juridiques et opérationnelles pour faire de la politique de tolérance zéro une réalité, en s’engageant à faire de la dignité humaine le cœur de son travail de Secrétaire général de l’ONU.

Le 15 décembre, M. Guterres a rempli une de ses promesses ; « Respecter la parité entre les sexes et la diversité géographique » en nommant trois femmes comme membres de son équipe. Ces membres de l’équipe et leurs nominations respectives sont : Mme Amina Mohammed, du Nigéria, qui est secrétaire générale adjointe, Mme Maria Luiza Ribeiro Viotti, du Brésil, et Mme Kyung-wha Kang, de la République de Corée, chef de cabinet et conseiller spécial sur les politiques.

Lorsqu’il a pris ses fonctions le 1er janvier, M. Guterres s’est engagé à faire de 2017 une année pour la paix.

Consultez M. Guterres : : https://youtu.be/fIErDYzxfps

 

pic-6

Kyung-wha Kang of the Rep. of Korea UN Photo

pic-4

Amina Mohammed of Nigeria, UN Photo

pic-5

Maria Luiza Ribeiro Viotti of Brazil

BUREAU DES NATIONS UNIES SUR LA DROGUE ET LE CRIME : RAPPORT MONDIAL 2016 SUR LA TRAITE DES ETRES HUMAINS

pic-2L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a lancé son Rapport mondial sur la traite des personnes au Siège de l’ONU, à New York, le 22 décembre 2016. Voici certaines des questions soulevées dans le rapport : Aucun pays n’est à l’abri de la traite des personnes. Celle-ci a changé au cours des dernières années, les victimes et les trafiquants ont souvent la même origine, les gens sont victimes de la traite à de nombreuses fins d’exploitation, les flux transfrontaliers de traite ressemblent souvent à des flux migratoires réguliers. La traite des êtres humains est favorisée par les conflits armés, et souvent les plus vulnérables comme les enfants les, sont victimes de la traite. Le rapport note également que, même si de solides progrès législatifs ont été obtenus jusqu’à présent, il y a encore très peu de condamnations prononcées contre des auteurs

Cliquez ici  here pour télécharger ce rapport UNDOC très instructif

En savoir plus : Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ; ; http://bit.ly/1RaFYPz

Conseil de sécurité de l’ONU sur la traite des êtres humains ; ; http://bit.ly/2hSwB9x

ÉCOLE VIRTUELLE NOTRE DAME : SŒURS DE NOTRE DAME DE NAMUR ÉDUCATION POUR LA VIE

pic-1Kristin Hokanson, SNDdeN. La principale du Ecole Virtuelle Notre Dame

Notre École Virtuelle Notre Dame (NDVS), fondée en 2001, a été inspirée par Ste. Julie Billiart : « Dans les écoles, enseigner tout ce qui est nécessaire à la vie. » Dans le monde d’aujourd’hui, une solide compréhension de la technologie et « Comment utiliser les ressources technologiques » est absolument nécessaire pour la vie.

Les réseaux de NDVS dans les Les écoles Notre Dame sont actifs de diverses façons, notamment par la vidéoconférence, la coordination des échanges Web, l’utilisation des médias sociaux, le perfectionnement professionnel et la participation aux conférences organisées par Notre Dame. Chaque semaine, NDVS envoie un courriel aux écoles membres avec une grande variété de ressources sur la technologie, la prière et la liturgie, et l’enseignement social catholique.

Les objectifs de développement durable définis par l’Organisation des Nations Unies newsletter-5(sustainabledevelopment.un.org/sdgs) font l’objet d’une attention particulière pour NDVS. Chaque mois, un objectif global est sélectionné et les ressources sont disponibles sur Notre Dame Online (notredameonline.org). De plus, le NDVS utilise les ressources de la Société internationale de technologie en éducation pour mettre en œuvre les neuf éléments de la citoyenneté numérique : accès, commerce, communication, étiquette, législation, droits et responsabilités, santé et mieux-être et sécurité. Grâce à ces deux programmes, NDVS prépare les étudiants à devenir plus conscients des défis de notre monde en constante évolution.

POUR UNE BONNE SANTÉ ET UNE SENSATION DE BIEN-ÊTRE, L’EDUCATION ET LES TRAITEMENTS SONT ESSENTIELS

11-16-5Par Rose Ndianefo, SNDdeN : Le Centre Médical de Notre-Dame à Amoyo, Nigeria, assure les consultations prénatales et les soins à l’accouchement, de même que la prise en charge des soins à l’enfance tels que : conseils sur le bénéfice de l’allaitement maternel exclusif; l’éducation sur la nutrition appropriée pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans; suppléments nutritionnels pour les femmes enceintes et les enfants; l’éducation sanitaire sur le paludisme et la prévention de l’hépatite B, les tests et un programme de vaccination pour les nourrissons; la vaccination des enfants et des adultes contre l’hépatite B et la méningite; le traitement des maladies telles que le diabète, l’hypertension, les infections des voies urinaires, le paludisme, la fièvre typhoïde, et bien d’autres lorsque le besoin s’en fait sentir. L’équipe comprend des médecins, infirmières, sages-femmes, agents de vulgarisation sanitaire communautaires, et des techniciens de laboratoire. Le Centre dessert environ 230 femmes, 200 nourrissons et enfants de moins de cinq ans et 350 adolescents et les adultes, y compris les enfants orphelins et vulnérables.

CENTRE D’EDUCATION NOTRE DAME, LAWRENCE, MA : LES SOEURS DE NOTRE DAME FONT UNE DIFFERENCE DANS LA VIE DES IMMIGRANTS

Par Soeur Ellen Burns, directeur exécutif, NDEC-L : En 1996, les Soeurs de Notre Dame de Namur ont créé le Centre d’éducation Notre-Dame, Lawrence (NDEC-L) sur l’ancien site de l’école secondaire St. Mary’s. Aujourd’hui, 7 Soeurs travaillent au NDEC-L de même que 6 autres membres dans notre association et notre conseil d’administration.

Au Centre, les adultes à faible revenu et sous-scolarisés sont habilités à améliorer et à

newsletter-4

Soeur Kathleen Murphy avec les étudiants

enrichir leur vie et la vie de leur famille dans un environnement accueillant, respectueux et digne. Grâce à l’accès à des services directs de qualité, à la collaboration et au plaidoyer en faveur d’un changement positif, le NDEC offre une formation axée sur les objectifs, la formation professionnelle, le développement du langage et de l’alphabétisation, des possibilités d’enrichissement et des services de soutien.

newsletter-5NDEC aide et soutient les apprenants adultes à réaliser leurs prochaines étapes et à atteindre leur plein potentiel en tant que travailleurs productifs et contributifs dans la communauté et dans la société. Au cours des 20 dernières années, le NDEC-L a offert à près de 7 000 adultes, principalement des immigrants, des cours de langue anglaise, des formations professionnelles, des tests d’équivalence, des cours de citoyenneté et une aide pour devenir citoyens américains. Les programmes des centres font une différence dans la vie des nouveaux immigrants et des résidents de Lawrence en offrant aux apprenants adultes les capacités nécessaires à un meilleur emploi, à une vie familiale stable et cohérente et à un engagement envers la communauté du quartier.

JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS : LE PROBLEME DES MIGRATIONS ACTUELLES ATTIRE A NOUVEAU L’ATTENTION DE L’ONU ____________________________

newsletter-6Les Nations Unies (ONU) célèbrent la Journée internationale des migrants International Migrants Day le 18 décembre. Les questions liées aux migratio reçoivent actuellement une plus grande attention à l’ONU que par le passé. Le 19 septembre, l’Assemblée générale des Nations Unies, composée des 193 États membres, a adopté la Déclaration de New York sur les migrations et les réfugiés. Dans le cadre de cette initiative, un processus très intensif impliquant les États membres, ainsi que la participation active du secteur privé, de la société civile et de la diaspora des migrants, a commencé avec l’intention de produire un Pacte mondial sur la migration. Le processus sera très rigoureux et s’étendra tout au long de 2017 jusqu’au début de 2018. L’objectif principal de l’initiative est d’avoir le document du Pacte mondial sur la migration prête à être adopté par les États membres de l’ONU en 2018.
Dans son discours lors de l’adoption de la Déclaration de New York le 19 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a indiqué que l’événement représente une percée dans les efforts collectifs des Etats membres de l’ONU pour relever les défis de la mobilité humaine. Le Pacte mondial sur la migration n’augmentera son impact qu’une fois adopté.
Lire la suite : La question des migrations attire l’attention des Nations Unies : migration-issues-world’s- refugees